L’avenue 9 de Julio à Buenos Aires mesure 140 mètres de large

Baptisée “Avenida 9 de Julio”, en l’honneur du jour de l’indépendance de l’Argentine (9 juillet 1816), cette avenue traverse Buenos Aires du nord au sud sur 20 voies de circulation. Et non contente d’être large, cette artère unique s’étend aussi sur 4 km de long !

Agrémentée en son milieu d’un obélisque de 65 mètres de haut, cette avenue est constituée de statues, monuments et fontaines les plus ornementés les uns que les autres.

Le spectacle d’une telle grandeur est saisissant car unique en centre ville. Mais si cette avenue surprend par sa taille, elle n’en demeure pas moins attrayante par les lieux historiques et les activités culturelles qu’elle propose.

Le coeur palpitant de la ville

L’avenue charme par les monuments, les plus beaux de la capitale, qui la constituent. Ainsi, en se promenant sur ses longs trottoirs, on peut admirer successivement :

  • La Plaza de la Répública, où fut hissé le drapeau national pour la première fois
  • L’édifice du Ministère de Développement Social, en encoche au milieu de l’avenue
  • La statue de Don Quijote, offerte par l’Espagne en 1980
  • L’Obélisque, érigé en 1936 pour le 400ème anniversaire de la fondation de la ville
  • Le Teatro Colón, inauguré en 1908
  • L’Ambassade de France, considéré comme l’un des plus beaux monuments de Buenos Aires

ambassade de francestatue don quijoteteatro colon

Une avenue de style haussmannien

On peut remarquer une nette influence européenne de cette avenue construite à l’image des grands boulevards parisiens. Les façades Belle Epoque se succèdent pour communiquer au visiteur français un sentiment de familiarité.

En effet, l’architecture française, notamment l’influence haussmannienne, a rayonné jusqu’en Argentine. Lors des premières décennies de la construction de la ville, des architectes français ont commencé à visiter la capitale pour y insuffler leur style Beaux Arts.

L’ambassade de France est le meilleur témoin de la grande influence française dans l’esthétique architectural de Buenos Aires. Cet imposant édifice, construit en 1912 par l’architecte français Paul Pater, présente toutes les caractéristiques de l’hôtel particulier à la parisienne.

Découvrez l’Avenida 9 de Julio : ici